Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Françoise Bourdel

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


FRANÇOISE BOURDEL
______


____Françoise Bourdel, la jolie fille,
Est allée (comme) marquise à Guerrand.

____Françoise Bourdel bonjourait
A Guerrand, quand elle arrivait :

____— Bonjour et joie en cette maison !
Le marquis de Guerrand où est-il ?

____A Guerrand, sous la salle,
Il y a une fontaine d’eau tiède,

____A laquelle pend une écuelle d’argent
Pour débaucher les jolies filles.

____Le tour du château elle a fait,
Près de la fontaine elle est parvenue,

____Près de la fontaine elle est parvenue,
L’écuelle d’argent elle a trouvé ;

____L’écuelle d’argent elle a trouvé
Plein l’écuelle d’eau elle a bu.

____Françoise Bourdel disait
A monsieur le marquis, le matin :

____— Seigneur marquis, si vous m’aimez,
Me ramener à la maison vous viendrez.


____Monsieur le marquis disait
A son valet d’écurie, alors :

____— Équipez-moi mon carrosse fermé,
Que j’aille à Morlaix, cette nuit.

____Comme ils descendaient la rue Miniec,
Le carrosse fut ouvert,

____Le carrosse fut ouvert ;
Pour qu’ils fussent de tous aperçus,

____En sorte que disaient les gars de la ville :
La marquise est arrivée à la maison.

____Françoise Bourdel disait
A monsieur le marquis, ce jour-là :

____— Achetez-moi un tablier bleu,
Afin que le monde se dérange pour me faire place.

____Cinq cents écus d’argent elle a eu,
Pour la layette de son fils, quand il sera né.

____— Taisez-vous, Françoise, ne pleurez pas,
Je viendrai quelquefois vous voir...


Chanté par une fileuse de Plégat-Guerrand
__________