Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Je ne serai prêtre ni moine

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


JE NE SERAI NI PRÊTRE, NI MOINE
(CHANSON DE CLOAREC)
____


   Entre la pente gazonnée et la prairie,
Il y a un pont, je le sais bien,

   Et il n’y a personne qui le puisse passer
A cause d’une troupe d’écoliers...

   A la grand’messe quand je vais,
Pater ni ave je ne dis,

   (Je ne fais) que regarder par dessus le bout
_______________________________ de mon épaule
Une fillette qui fait toute ma joie.

   Je vois ma douce au milieu de l’église,
Aussi belle que l’or ou la fleur de lys ;

   Une coiffe de batiste est sur sa tête,
Qui a coûté six écus l’aune ;

   Une petite coiffe est par-dessous,
En dentelle de la plus belle sorte ;

   Elle porte jupon
Garni d’un double galon d’argent ;

   Une robe rouge (qui tombe) jusqu’à terre ;
Du profond de mon cœur je l’aime !

   — Prenez de l’argent dans votre poche,
Et allez à l’école à Tréguier ;

   Et allez à l’école, à Tréguier,
Soyez prêtre, avant d’en revenir.


   — Gardez votre argent en votre bourse !
Je ne serai ni prêtre, ni moine ;

   Jetez mes livres au feu,
Ou donnez-les à mon petit frère ;

   Ou donnez-les à qui vous voudrez.
Car, pour prêtre, je ne le serai pas !

   Je ne serai ni prêtre, ni moine !
Mon cœur réclame une fille ;

   Une fillette jolie, de Cornouailles,
A l’oeil bleu, aux blonds cheveux ;

   Et si je ne l’ai pas,
Préparez la croix d’extréme-onction, pour moi.


Jeanne-Yvonne Maillot. — Pouguiel.
__________