Chansons populaires de la Basse-Bretagne/La confession de Jeannette

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LA CONFESSION DE JEANNETTE.
____


   Trois petites maîtresses j’avais eu.
Je ne savais pour laquelle me décider.

   Une était bossue, une autre était boîteuse,
Une autre était putain, comme sa mère.

   La bossue dit qu’elle se mariera,
Se cabre la boîteuse tant qu’elle voudra.

   Au bout de huit jours que nous étions mariés,
Voilà que tombe malade ma douce Jeannette ;

   Voilà que tombe Jeannette malade,
On fait venir le vicaire pour la confesser.

   Quand le vicaire confessait Jeannette,
Jean était à la fenêtre, qui regardait.

   (Le voilà) de jeter la porte dans la maison, d’un coup de pied,
De saluer le vicaire d’une giffle :


   — Je n’avais jamais vu personne
Confesser les filles par leur genou !

   — Votre femme, dit-il, est sourde,
Il faut se mettre au-dessus d’elle pour la confesser...


Chanté par Marguerite Grenès, Guénézan,
septembre 1888.
__________