Chansons populaires de la Basse-Bretagne/La mère des pommes

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LA MÈRE DES POMMES
____


Damnation de ma vielle ! dirent les sonneurs,
Il faudra lever une chanson au sujet d’un arbre [1]

Cet arbre-ci est planté sur la berge d’une rivière,
Dans une toute petite paroisse, proche Tréguier. [2]

Ses racines courent de toutes parts à travers les bois,
Il est vert comme un bluet et chargé de pommes.

Saisir ses branches est péché véniel,
Goûter de ses pommes est péché mortel.

Or un vol de pigeons, en s’en allant vers le bois,
S’est abattu sur ses branches, et y est resté endormi ;

Une troupe de chasseurs est venue à passer,
Et ils ont emporté quelques-uns des pigeons ;

Et le reste chantait, d’une voix qui était triste :
« Morte est la mère des pommes ! nous n’aurons plus de cidre !

« Mais maintenant nous irons à Bordeaux, chercher du vin,
« Et, par le feu de la foudre ! jamais au pays nous ne reviendrons »


Marguerite Fejer. — Plourivo
__________


  1. Arbre est du féminin, en breton.
  2. Une autre leçon donne ici le couplet suivant :

    L’arbre a été planté au bord de l’Abbaye,
    Je crois que c’est un jeune abbé qui y commande