Chansons populaires de la Basse-Bretagne/La soupe à la poule

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LA SOUPE A LA POULE
____


La soupe à la poule n’est pas mauvaise,
Quand on y met un peu de lard.

S’il vous plaît, vous écouterez
Une chanson nouvellement composée.

Le premier dimanche du mois de janvier,
S’en alla la poule hors du logis,

Chez Guégan, se promener.
Jamais pire campagne elle ne fit.

Lorsqu’entra la poule dans la maison,
Mônic (Marie-Yvonne) dit à Marie :

— « Attrape la poule, pour faire de la soupe,
« Afin d’en servir à nos amoureux ! »

La poule, ayant ouï la sentence (qui la condamnait,)
Fait un bond dehors, en diligence ;

Mais se dérober elle n’a pu :
Dans l’étable aux vaches elle a été prise.

Préparés sont les instruments ;
Voici la hache sur les marches (du seuil,)

Pour couper à la poule le cou,
Elle n’a cependant jamais fait de mal !

Les gens du Manaty [1] sont navrés,
De voir couper le cou à la poule ;

De voir couper à la poule le cou,
Elle n’a cependant jamais fait de mal.

Jeunes hommes, je vous en prie,
Maintenant, quand arrivera l’été,


N’allez jamais reconduire chez elle
La fille Guégan, meurtrière de poules,

Sinon vous aurez bien sûr, sans nul doute,
Certaine petite soupe à la vieille poule.


Françoise Mao. Pleudaniel.
__________


  1. Manaty (manac’h-ti, maison de moines) village en Ploézal, près Pontrieux.