Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Le Gallic

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE GALLIC
____


Le Gallic disait, quand le souper fut préparé,
______________________— souper préparé,
________Voilà dépensés mes cent écus,
________Mes cent écus, mes cent écus,
________Tous, moins deux sous.

Le Gallic disait, dans sa passion, [1]
___________________— dans sa passion
________— Attrapez-moi mon biniou,
________Biniou, biniou,
________Que j’en tire un brin de chanson.

Attrapez-moi mon biniou qui est là-bas sur l’arche,
_________________________— assurément,
________Que je sonne aux jeunes gens
________Jeunes gens, jeunes gens
________Pour qu’ils dansent tout leur soûl.

Le métier des gentilshommes est de chasser le lièvre,
_________________________— Je le sais bien,
________Et le métier des jeunes gens,
________Jeunes gens, jeunes gens
________De courir les ébats.

Le métier des gentilshommes est de chasser la perdrix,
__________________________— ri-ri.
________Et le métier des jeunes gens,
________Jeunes gens, jeunes gens.
________Est de conduire les poulettes.

Quiconque a des poulettes, je le prie de les enfermer bien clos,
__________________________— A la nuit,
________Car, dans cette ville, il y a des chats,
________Il y a des chats, il y a des chats,
________Qui se promènent de nuit.


Juliette Moenner, Ergué. — Gabéric.
__________


  1. Passion est ici employé dans le sens de souffrance, agonie.