Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Le recteur Clérin

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LE RECTEUR CLÉRIN
____


S’il vous plaît, vous écouterez
Une chanson qui est nouvellement composée;

Au recteur Clérin elle est faite,
A propos de sa douce Jeannette.

— Ma douce Jeannette, dites-moi,
Où est le mal dont vous souffrez ?

— Entre ma poitrine et mon genou,
Se trouve mon mal, Monsieur Clérin ;

Entre ma poitrine et mon dos,
Monsieur Clérin, se trouve mon mal.

— Or ça donc, ma douce Jeannette,
Votre rapport [1] vous me donnerez.

Monsieur Clérin bonjourait,
Chez le médecin quand il arrivait :

— Médecin, dites-moi maintenant
Si vous pouvez examiner l’eau que voici ?

Ceci est l’eau d’une jeune fille
Laquelle depuis longtemps languit.

Le maître médecin dit
Au recteur Clérin, quand il l’entendit:


— Mettez l’eau dans un verre,
Et moi, certes je l’examinerai à l’instant...

Rentrez chez vous et dites à votre servante
Que dans neuf mois elle sera guérie ;

Allez à la maison, dites-lui,
Qu’enfant de sept mois elle porte ;

Enfant de sept mois et demi,
Au bout des neuf mois ils seront rendus chez eux.

Monsieur Clérin demandait
Au médecin, alors :

— Me donneriez-vous des drogues,
Pour amener petiot en bas ?

Le maître médecin dit
A Monsieur Clérin, quand il l’entendit :

— Ce n’est pas moi qui ferai venir la mode
De donner pareilles drogues aux gens d’église ;

De donner pareilles drogues aux gens d’église,
A cause de leur caractère sacré.

— Dussé-je vendre ma soutane,
Petiot aura une layette ;

Dussé-je vendre mes colliers,
Petiot aura des bonnets ;

Dussé-je vendre mon surplis,
Petiot ira à l’église (pour y être baptisé).


Chanté par Jeannette Le Roux. — Morlaix, 1876.


  1. Rapport, urine : on inspectait l’urine pour diagnostiquer le mal.