Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Les gentilshommes de fraîche date

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


LES GENTILSHOMMES DE FRAICHE
DATE
____



   Écoutez cinq ou six couplets, qui ont été levés nouvellement ;
Les gentilshommes de fraîche date, tel est le sujet,la matière et l’étoffe ;

   Ils causent un vif étonnement, parmi les gens du quartier,
En renonçant à leur costume, comme fait la vipère ;

   En renonçant à leur costume, comme fait la vipère,
Et pourtant, jusqu’à présent, ils étaient de fort mince importance.

   En une nuit, comme du cresson, je les vis pousser,
Ou encore comme de la vermine, dans de la viande mal assaisonnée ;

   Ou comme des champignons, qui germent de la pourriture ;
Ou comme une étoile à queue (une comète), qu’on aperçoit à l’horizon.

   Ou comme une étoile à queue, qu’on aperçoit à l’horizon.
On les adjugerait à un sou qu’ils ne vaudraient pas le prix
___________________________________qu’on les aurait payés.

   — Loin d’ici ! gens insensés, demoiselles de mauvaise race,
_________________________________________(de contrebande ;)
Qui vous voit porter des chapeaux devrait vous briser la face !

   Laissez les chapeaux à la noblesse, qui a droit d’en porter,
Vous, c’est assez beau pour vous d’être coiffées de toile ;

   Vous, c’est assez beau pour vous d’être coiffées de toile ;
Vos grands’mères, toute leur vie, portaient des coiffes de toile écrue ;

   Loin d’ici ! gens insensés, demoiselles de mauvaise race !
Qui donc vous a conseillées de vous habiller en cadence (à la mode)?

Vos aïeux, avant vous, étaient des porteurs de dandrouin [1],
Des écorcheurs de chevaux, des châtreurs, des tisserands de ballins.


__Des bouchers de chevaux, des châtreurs, des tisserands de ballins,
Des fabricants de cribles,des trafiquants de ce qui reste aux peignes à lin [2].

   Il n’y a fille de faiseur de balais, de rémouleur ou de marmiton,
Ou de tueur de porcs, ou de chiffonnier, qui ne porte du crêpon.

   Les chiens pissaient de stupeur, d’autres criaient :
Oh ! la ! la ! A voir la fille d’un fricasseur vêtue de brocart !

   A voir la fille d’un fricasseur vêtue de brocart,
Alors que son grand’père, sa vie durant, jouait de la bombarde !

   Si leurs parents défunts venaient, flambants neuf, à revivre,
Lorsqu’ils se trouveraient a apparaître, il leur prendrait une syncope,

   A voir des mascarades surgir devant eux,
(A voir) trente mille filles de faiseurs de balais avoir l’audace

   De mettre des Jobelines [3] et de marcher en cadence,
Alors que leurs aïeux, leur vie durant, étaient des joueurs de bombarde [4]!


Chanté par Jeannette Le Gall,
à Keramborgne, septembre 1849.
__________


  1. Tissu grossier.
  2. L’étoupe
  3. Coiffure de forme ancienne.
  4. Sorte de hautbois.