Chansons populaires de la Basse-Bretagne/Radic Saliou

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche


RADIC SALIOU
(PREMIÈRE VERSION)
____


Radic [1] Saliou, la jolie fille,
   Tralira, lira, lira, diraineu !
A sa robe brodée en argent ;

   Ses chandeliers montés en or,
   Tralira, lira, lira, diraineu !
Mais en fait d’honneur, elle est pauvre.

   Car, pendant que son père et sa mère s’imaginent
Qu’elle est au lit, bien endormie,

   Elle est en train de passer les rivières,
Pour aller à Kermaner trouver le seigneur ;

   Pour aller à Kermaner trouver le seigneur,
Jouer aux dés et aux cartes.

   Radic Saliou disait,
Une nuit, pendant les danses, alors :

   — Dansez, disait-elle, tant que vous voudrez,
Car, pour moi, je ne danserai pas.

   Radic Saliou pleurait,
Mais le seigneur la consolait :

   — Taisez-vous, Radic, ne pleurez pas,
Je ferai en sorte que vous soyez mariée,

   Je ferai en sorte que vous soyez mariée
A un de mes domestiques.

   — Si j’ai un des gens de votre maison,
Il faudra que j’aie Lafleuri.

   — Toi, Lafleuri, tu épouseras
Ma douce jolie, Radic Saliou ;

   Ma douce jolie, Radic Saliou,
Cent écus en argent blanc tu auras.


   — Et quand j’en aurais cent autres, en or jaune,
Il n’ira pas de cornes sur ma tète.

   — Choisis entre quitter le pays,
Ou épouser Radic Saliou.

   — S’il faut que je quitte le pays,
A cause de Radic Saliou,

   Je mettrai le plomb en mouvement,
A Kermaner et à l’entour :

   A Kermaner et à l’entour,
Et autour de votre justaucorps, seigneur,

   Car, quand est trempée mon écuellée (de soupe),
Si je la mange, c’est que je la trouve bonne :

   Si je ne la trouvais bonne, je la laisserais,
Et ne forcerais personne (à la manger).

   Radic Saliou est mariée,
C’est le seigneur de Kermaner qu’elle a eu.

   Radic Saliou disait
A Lafleuri, là, alors :

   — Je te ferai maître maintenant en ma maison.
Et te donnerai une métairie.


Chanté par Marie-Jeanne Al Guilcher, 76 ans

au château de Kercabin, près de Pontrieux,

le 12 avril 1880.
__________


  1. La petite Radegonde.