Chronique d’une ancienne ville royale Dourdan/Pièce XVIII

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

PIÈCE XVIII.
Appel fait par le Bailli de Dourdan, des nobles et autres possédant fief dans l’étendue du Bailliage pour l’exécution des lettres patentes du Roi, pour la convocation du ban et arrière-ban, dans la province de l’lle-de-France, et la lettre du duc d’Estrée, gouverneur.
— 24 avril 1697. —

Dourdan.

Anne de l’Hospital à cause de son comté de Sainte-Mesme, et des fiefs du Jallier, Denisy, Corpeaux, Semonds, Chamboursier, Pierre de Sonchamp, Jean fils de Roy, Fief-Marqué, la Gravelle, l’Ecu, et la Guespière.

Fief de la Barre Vaubénard. (Paroisse Saint-Germain.)

Le sieur Prieur de Saint-Pierre, à cause de sa censive dans la ville.

Le sieur Prieur de Saint-Germain, pour son fief et moulin de Choiselier.

Les sieurs Prieur et Marguilliers de Saint-Germain, à cause de leur fief du Mesnil.

L’abbé de Clairefontaine, à cause de son fief et censive des Jallots.

L’abbé de Morigny, à cause de la censive qu’il a dans la paroisse proche la Garenne des Granges.

Le doyen, chanoines et chapitre de Sainte-Croix d’Etampes, à cause de leur censive à Dourdan.

L’abbé de Saint-Chéron, à cause de sa censive.

Le Prieur de Saint-Arnoult ; idem.

Les dames de Lonchamp ; idem.

Jacques de Lescornay, écuyer, sieur du Mont, demeurant à Dourdan.

Roynville.

Messire Charles Hurault, chevalier, comte du Marais, à cause de sa terre et seigneurie de Roynville et des fiefs du Coulombier, Pougnain, Flamant, Cristal, Richeville, Chasteaupers, et Beauvoir, assis dans ladite paroisse de Roynville, et de ceux des Minières, Groûteau, Grillon et Villeneuve, assis dans la paroisse de Saint-Germain de Dourdan, et du Tartre, assis dans la paroisse de Sermaises.

Messire Nicolas de Sève, chevalier, seigneur de Platteau, à cause de son dit fief et de ceux du petit Platteau Gratteloup et Marchais, assis dans la dite paroisse.

Le seigneur du nef du Bouchet, assis en ladite paroisse.

Le Prieur de Saint-Pierre, à cause de sa censive à Dourdan et aux Granges et de sa seigneurie au hameau de la Brierre.

Messire François Bazin, à cause de ses fiefs de la Chaise, assis dans ladite paroisse, et de Bistel, assis paroisse de Saint-Cyr.

Le fief de la Chasles, assis dans la paroisse des Granges-le-Roy.

Corbreuse.

L’Église de Paris, à cause des terres et seigneuries de Corbreuse, du Trouvillier et de la Grange de Paris (paroisse de Corbreuse), et du fief d’Erainville, (paroisse d’Allainville).

Le fief de Bandeville, assis dans ladite paroisse.

Charles de Gaudart, sieur d’Erainville.

Henri de Gaudart, sieur de La Barre.

Pierre de Tarragon, sieur de Suvrainville.

Le Prieur d’Auneau, à cause de son fief de Marchais Parfond (paroisse de Prunay-sous-Ablis).

Le fief du Marteau (paroisse Saint-Symphorien).

Le fief et moulin de Granville (paroisse du Val-Saint-Germain).

Authon.

L’abbé de Saint-Benoît-sur-Loire, à cause de sa terre et seigneurie du Plessis-Saint-Benoît.

Les fiefs du Grand, du Petit Guignard, de Languedoue, du Plessis, des Pavillons, assis dans la dite paroisse.

Sonchamp.

L’abbé de Saint-Benoît-sur-Loire, à cause de sa terre et seigneurie de Sonchamp.

Jean de Frémont, sieur de Loireux.

Louis Delbée, sieur de Belleville. — Philippe Delbée, sieur de Boisguyard.

Franc. Delbée, sieur de Sarieux. — Charles Delbée, écuyer.

Claude de Brunelles, sieur des Ruelles.

Jacques de Vol, écuyer, sieur de la Grandmaison.

Claude de Pontbreau.

Le seigneur du fief d’Epinville.

Marquisat de Bâville.

Chrétien-François de Lamoignon, à cause du marquisat de Baville et des seigneuries de Saint-Chéron, Breux, Breuillet, avec les fiefs qui les composent.

Sermaises.

François de Hémery, pour les fiefs de la Borde, la Bretonnière, et la Mercerie.

Mesdemoiselles de Heslin, pour ceux de Bellanger et de Villeneuve.

Les fiefs de la Guernadière, de Mondétour, de Maugrenoutte, et des Hautes-Minières, assis dans la dite paroisse.

Le Prieur de Chaufour, à cause de sa censive.

Saint-Chéron.

Monsieur de Lamoignon, pour le fief du Bréau.

Louis du Vivier, sieur de Lagrange.

Louis de Saint-Pol, à cause des fiefs d’Ecury et des Jurodières.

Marc-Antoine et Pierre de Saint-Paul, à cause du fief de Taillegrain.

Le couvent de Saussoy, à cause du fief de Rimoron.

Baronnie de Saint-Yon.

Le sieur de Lamoignon, baron de Saint-Yon et des seigneuries et châtellenies de Boissy, Torfou, Saint-Sulpice de Favières et autres fiefs.

Boissy-sous-Saint-Yon.

Le fief Foucaut, — Duperron, — de La Motte, — de Villelouvette, — d’Artois, — de Moret, — de Malzaix.

Comté de Launoy-Courson.

Sieur de Lamoignon, comte de Launoy-Courson, et de la châtellenie de Briis.

Briis.

Les fiefs de Bligny, de Vaugrigneuse, de la Sablière, de Lannoye et de la Gravelle.

(Archives de l’Empire, O. 20436.)

P. 156.