Coran Savary/113

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par Claude-Étienne Savary.
Dufour (2p. 410).






LE DIEU DU MATIN.


donné à la mecque, composé de 5 versets
______


Au nom de Dieu clément et miséricordieux.


Dis : Je mets ma confiance dans le Dieu du matin [1] ;

Afin qu’il me délivre des maux qui assiègent l’humanité ;

Des influences de la lune couverte de ténèbres ;

Des maléfices de celles qui soufflent sur les nœuds [2] ;

Et des noirs projets que médite l’envieux.


  1. Les commentateurs du Coran rapportent le trait suivant pour prouver la vertu des paroles contenues dans ces chapitres.
    Un Juif nommé Lobeid ayant par son art magique lié Mahomet avec une corde invisible où étaient formés onze nœuds, Dieu lui apprit la manière de rompre le charme. Il lui fit voir cette corde enchantée, lui ordonna d’implorer l’assistance du ciel, et de réciter les deux derniers chapitres du Coran. Aussitôt qu’il eut lu un verset un des nœuds se délia, et il se sentit soulagé. Il continua sa lecture, et lorsqu’il l’eut achevée, tous les nœuds se trouvèrent rompus. Il se leva joyeux, et entièrement libre. Gelaleddin.
  2. Elles soufflaient sur des nœuds qu’elles faisaient à une corde en proférant certaines paroles magiques. Telles étaient les filles de Lobeid qui avaient ensorcelé Mahomet. Maracci.
    C’est peut-être de là qu’est venue la prétendue magie de nouer l’aiguillette, magie autrefois fort redoutée en France.
    Les Mahométans ont la plus grande foi à l’efficacité des paroles contenues dans ces deux chapitres. Ils les regardent comme un spécifique souverain contre les effets de la magie, les influences de la lune, et les tentations de l’esprit malin. Ils ne manquent guère de les répéter soir et matin.