Correspondance 1812-1876, 5/1864/DLXXVII

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


DLXXVII

À M. PHILIBERT AUDEBRAND


Paris, 23 décembre 1864.


Je viens, monsieur, vous demander un léger service, votre bienveillance ne me le refusera pas.

Pour beaucoup de raisons qui ne vous intéresseraient nullement et qui seraient longues à dire, il m’importe personnellement de ne pas laisser publier trop d’erreurs sur mon compte. On vous a complètement trompé en vous disant que je faisais bâtir des villas. Ma position est des plus modestes et je n’ai pu seulement avoir l’idée qu’on me prête.

Comme la chose par elle-même est bien peu intéressante pour le public, ayez l’obligeance d’écrire vous-même deux lignes de rectification. Je vous en serai reconnaissante.

GEORGE SAND.