Coups d’ailes/Ave

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 99-102).

Ave


Madame la Vierge
Voici mon Ave !
En guise de cierge,
Je l’ai réservé
Pour vous Dame vierge
Voici mon Ave.


Vous êtes ma Mère,
Me dit-on souvent.
Donc, sur cette terre,
Je suis votre enfant.
Vous serez ma Mère :
On l’a dit souvent.

Vous êtes je gage,
Une reine aussi.
Voulez-vous un page ?
Reine me voici.
Car êtes, je gage,
Grande reine aussi.

Et vous êtes belle,
Je n’en puis douter.
Ah ! que n’ai-je une aile
Qui m’aide à monter
Près de vous si belle !
Je n’en puis douter.


Dans votre royaume,
M’en irai-je un jour ?
J’ai peur d’un fantôme
Qui rôde alentour.
Dans votre royaume,
Sans cesse, il fait jour.

Vous qu’on dit si bonne,
Oh ! veillez sur moi.
Sous votre couronne,
Je n’ai plus d’émoi.
Si vous êtes bonne,
Oh ! veillez sur moi.

Et Vierge Madame,
Voilà mon Ave.
Je veux que mon âme,
Le jour achevé,
S’envole, Madame,
Avec mon Ave.