Coups d’ailes/Le quêteux

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 125-128).

Le quêteux


Le « quêteux » avec le bâton qu’il porte,
Au nom du bon Dieu, frappe à votre porte.

Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

Malgré les ans, il a bonne mémoire
Et peut vous conter bien plus d’une histoire.


Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

Il se sent chez lui dans chaque village,
Et pour vivre heureux, il vit en voyage.

Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

C’est l’ami de tous et que tous accueillent,
L’ami qui s’en va quand tombent les feuilles.

Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

Son âge ? son nom ? Nul ne pourrait dire.
Dans sa longue barbe il cache un sourire.

Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !


D’où vient-il eniin ? Quelle est sa demeure ?
Oh ! n’en parlez pas ! car alors il pleure…

Voici le « quêteux », voici le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

Et dans ses grands yeux, sa seule richesse,
Semble remonter toute sa jeunesse !

Voici le « quêteux », voici, le printemps !
Chantez les oiseaux, donnez bonnes gens !

Comme il est venu, sans bruit, il vous quitte,
Pour l’hiver prochain, se chercher un gîte.

Au revoir « quêteux », au revoir printemps !
Partez les oiseaux, merci, bonnes gens !