Coups d’ailes/Mon oiseau

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bibliothèque de l’Action française (p. 33-34).

Mon oiseau

J’avais un petit oiseau,
Plume jaune et tête fine,
Alouette ou passereau.
J’avais un petit oiseau,
Un petit oiseau de Chine.

Il turlutait tout le jour,
Pauvre isolé dans sa cage ;
Sans cesse en faisait le tour,
Et me charmait tout le jour
Par son gentil babillage.


Il fut ainsi tout l’été ;
Mais quand arriva novembre
L’oiseau cessa de chanter.
Il fut ainsi tout l’été :
La joie emplissait ma chambre.

Il est mort un soir d’hiver,
En des régions plus belles
Il aura l’espace et l’air.
Et c’était un soir d’hiver :
L’oiseau referma ses ailes .

Car en son âme d’oiseau,
Il avait rêvé peut-être
Revoir le ciel pur et chaud
Où sa chère âme d’oiseau,
Un jour, espérait renaître.