Cours d’agriculture (Rozier)/ALKERMÈS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome premierp. 404).


ALKERMÈS. Préparation pharmaceutique plus simplifiée dans la pharmacopée de Paris que dans plusieurs autres, & cependant encore trop chargée de drogues inutiles. Cette confection est cordiale, stomachique, anti-putride ; on la donne dans les palpitations, dans les syncopes, & même pour les vapeurs. On la prend à la pointe d’un couteau, ou délayée dans du vin, dans du bouillon : elle empêche, dit-on, l’avortement ; sa dose est depuis un scrupule jusqu’à une drachme.