Cours d’agriculture (Rozier)/BASELLE ou BAZELLE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


BASELLE, ou BAZELLE, genre de plante appartenant à la famille des chénopodes, et faisant partie de la nombreuse pentendrie de Linnée.

Parmi les cinq sortes de baselles, les deux suivantes sont comestibles, et doivent trouver place ici.

1°. Baselle rouge, basella rubra.

Fleurs, petites, purpurines, en épis axillaires.

Fruit. Baie noire, contenant un suc pourpre.

Feuilles, alternes, ovales, entières, charnues, de couleur rouge.

Port. Tige grimpante, succulente, rameuse, rouge pourpre, s’élevant à cinq ou six pieds.

Lieu, les Indes-Orientales.

Durée. Bisannuelle.

Propriétés. Bosc dit que le suc des baies de cette plante est employé utilement en fomentation sur les boutons de la petite vérole.

Usages. Ses feuilles sont alimentaires et se mangent commel’épinard commun.

Synonymie. Baselle rouge, épinard ronge, épinard d’Amérique.

Culture. On sème les graines en février, mars ou avril, sur couche, où on repique le plant quand il est assez fort ; on peut aussi le repiquer en pleine terre, au midi. On soutient les tiges avec de légères baguettes de deux à trois pouces.

Le savant voyageur Poivre fait mention de cette plante, qu’il annonce être cultivée comme légumière en Chine ; elle prospère bien en France, et doit être considérée comme un herbage légumier de plus à cultiver dans les jardins potagers.

2°. Baselle blanche, basella alla, ne diffère de la précédente que par la couleur. (Tollard aîné.)