Mozilla.svg

Cours d’agriculture (Rozier)/BATTRE LES GERBES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome secondp. 177).


BATTRE LES GERBES. Dans les années pluvieuses, les herbes fourmillent, croissent, grainent & mûrissent avec les blés. La faucille abat également la bonne & la mauvaise plante, & tout est confondu dans la gerbe. Lorsque la gerbe est séche, quelques personnes la font porter sur l’aire & battre à demi avec le fléau sans la délier, afin de détacher la majeure partie du bon grain. La gerbe relevée, ce grain est mis à part, & la gerbe ensuite déliée & battue de nouveau, donne le reste du grain mêlé avec les semences étrangères. Je ne vois ici qu’une opération inutile ; le van, le crible, feront la séparation du bon & du mauvais grain. C’est multiplier la dépense sans nécessité.