Mozilla.svg

Cours d’agriculture (Rozier)/BLATTE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Hôtel Serpente (Tome secondp. 284).
◄  BLATIER
BLÉ  ►


BLATTE. (Voyez au mot Insecte la gravure qui la représente) Nous ne parlerons ici que de la blatte des cuisines & des greniers ; & c’est la même. Les autres espèces sont indifférentes pour l’agriculteur. M. Geoffroy la caractérise par cette phrase : Blatta ferrugineo-fusca, etytris sulco ovato impressis, abdomine brevioribus. Cet insecte est de couleur brune, comme brûlée ; ses antennes longues & unies, surpassent d’un tiers la longueur du corps, & sont composées d’une infinité d’anneaux courts. La tête est petite & presque entiérement cachée sous la platine du corcelet qui est large & ovale. Les étuis, de la même couleur que le reste du corps, sont transparens, membraneux, & plus courts d’un tiers que le ventre. Du haut de chacun partent trois stries principales, & presque toutes trois du même point. La femelle n’a ni étuis, ni ailes, mais seulement deux moignons au commencement des uns & des autres. Aux deux côtés du dernier anneau du ventre, sont deux appendices vessiculaires, débordant le ventre, longs d’une ligne, qui paroissent striés transversalement, à cause des anneaux dont ils sont composés. Les jambes sont très-épineuses. Ces insectes se trouvent communément autour des cheminées & des fours des boulangers. Leur larve se nourrit de farine, de pâte, & fait beaucoup de dégât ; ce qui l’a fait nommer dans beaucoup d’endroits, la pannetière. Elle paroît être très-vorace, puisqu’elle dévore les jeunes vers à soie qu’on a mis éclore, ainsi que leur graine.