Cours d’agriculture (Rozier)/CHABLIS, CHABLES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


CHABLIS, CHABLES, et dans les anciennes ordonnances, CAABLES, (Administration forestière.) Ce sont les arbres de haute-futaie, abattus, renversés, rompus ou déracinés par la violence des vents, ou tombés par vétusté. Quand ces arbres ont été brisés par la moitié ou les deux tiers de leur tige, ils portent le nom de volis ou volnis, aussi bien que leurs plus grosses branches, cassées par l’effort de la tempête. Les arbres morts ou dépérissant dans les forêts ne sont pas réputés chablis.

Les chablis doivent être marqués d’un marteau particulier, vendus sans délai, séparément, en l’étal où ils se trouvent, et avec les formalités prescrites par les règlemens. (S.)