Cours d’agriculture (Rozier)/CHANGE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


CHANGE, (Vénerie.) Un chien courant prend le change, lorsqu’il suit une autre bête que celle qui a été lancée ; il garde au contraire le change, ou il ne tourne pas au change, lorsqu’il ne quitte pas la bête que l’on a commencé à courir, quoique, par une ruse ordinaire, elle en ait fait lever une autre de son espèce pour tromper les chiens et se débarrasser de leur poursuite. Dans ce cas, où elle pousse le change, si elle fait aller devant elle les bêtes qu’elle a mises sur pied, tandis qu’elle retourne dans ses voies ou se met sur le ventre ; ou elle va devant le change, si, après avoir fait partir une autre bête, elle perce en avant.

Les bons chiens, ceux sur-tout qui sont vieux et expérimentés, ne se méprennent point à ces ruses du gibier, ils savent garder le change. (S.)