Cours d’agriculture (Rozier)/CLÉMATITE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome troisièmep. 392-393).


CLÉMATITE, ou herbe aux gueux. (voyez Planc. 10, pag. 352) Cette dernière dénomination lui a été donnée à cause de l’usage fréquent qu’en font les mendians, afin de faire venir des ulcères sur les parties couvertes d’un cataplasme préparé avec cette plante, & exciter, par ce moyen, la commisération & les aumônes ; les ulcères sont larges à volonté, & peu profonds : pour les guérir, il suffit de supprimer le cataplasme, de tenir de la charpie sèche sur la plaie, ou des linges, afin d’empêcher le contact de l’air. La feuille de poirée ou bette, suffit pour dissiper l’inflammation : une volée de coups de bâtons seroit ensuite un topique excellent.

Rozier - Cours d’agriculture, tome 3, pl. 10 clématite.png

M. Tournefort la place dans la septième section de la sixième classe, qui comprend les herbes à fleur de plusieurs pièces, de forme régulière & rosacée, dont le pistil devient un fruit composé de plusieurs semences disposées en manière de tête, & il l’appelle clematitis silvestris latifolia. M. von Linné la classe dans la polyandrie polygynie, & la nomme clematitis vitalba.

Fleur, ordinairement composée de quatre pétales B, quelquefois de cinq ; lâches, en forme de fer de lance ; la fleur est sans calice : le nombre des étamines varie de quinze, vingt à trente ; elles sont représentées en C.

Fruit. Le pistil D devient le fruit, composé d’environ cinquante ovaires rassemblés sur un disque E ; un des ovaires est représenté séparément en F, & une des graines en G ; elles sont barbues, chevelues & très-longues.

Feuilles, disposées en manière d’ailes, rangées ordinairement au nombre de cinq sur une côte, les folioles sont en forme de cœur, & dentelées inégalement.

Racine A, brune en dehors, grosse, longue & fibreuse.

Port, plante grimpante, jetant des sarmens, gros, rudes au toucher, plians & anguleux ; les fleurs naissent en grappe ou en manière d’ombelle, les feuilles sont opposées.

Lieu, les haies. Cet arbrisseau fleurit en juillet, ou août.

Propriétés, âcre, un goût sans odeur, son usage intérieur est pernicieux. Les feuilles récentes & froissées enflamment la portion des tégumens sur laquelle elles sont appliquées ; au bout de vingt-quatre ou de trente-six heures elles y produisent des vessies ; elles sont indiquées dans les espèces de maladies où il faut entretenir un écoulement d’humeur séreuse : alors elles s’appliquent derrière les oreilles, sur la nuque du col, aux bras, &c. elles sont utiles sur les ulcères des jambes, lorsqu’il faut y rappeler une humeur purulente ou séreuse supprimée. L’écorce moyenne, appliquée sur le poignet des personnes attaquées de fièvres intermittentes, rebelles au kina, a souvent réussi, particulièrement lorsque les premières voies ne contiennent pas sensiblement des matières hétérogènes, que le malade a éprouvé un grand nombre d’accès, & qu’il a fait pendant longtemps usage des diurétiques & des fortifians amers.

Les botanistes comptent douze espèces de clématites dont il est inutile de parler ici : mais quelques-unes d’entr’elles méritent qu’on s’en occupe à cause du coup-d’œil agréable qu’elles présentent dans les bosquets d’été ; l’art doit un peu aider la nature, afin de faire courir d’arbre en arbre les branches ou tiges souples & pliantes des clématites ; mais le grand art est qu’il ne paroisse pas. Il est aisé de multiplier ces espèces : dès que les premiers pieds sont plantés & bien repris, il suffit d’ouvrir la terre en plusieurs endroits suivant la longueur du sarment ; de l’enterrer dans chaque trou, & de les remplir de terre : la partie qui n’est pas enterrée pousse de nouveaux jets, & à la fin de la seconde année on peut séparer & couper chaque pied. J’en ai multiplié beaucoup de la sorte, surtout avec la clématite maritime à fleur d’un beau blanc, dont la feuille ressemble beaucoup à celle du jasmin ordinaire. Toutes les clématites se multiplient par bouture, mais elles ne reprennent pas toutes aussi facilement que celle de la clématite maritime. On peut encore se les procurer par le semis ; quelquefois & même souvent la graine ne lève qu’à la seconde année.

Les espèces à rechercher sont la clématite d’Espagne, à fleur pourpre simple & double, & celle à fleur rouge simple ; la clématite orientale, la clématite à fleur bleue, simple ou double.