Cours d’agriculture (Rozier)/MUSCADE, MUSCADIER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome septièmep. 59).


MUSCADE, MUSCADIER. Arbre indigène aux îles Moluques, & dont l’existence est presque circonscrite dans les possessions Hollandoises de ces contrées. Peu à peu le hollandois a extirpé les arbres qui fournissent les épices, & même il n’en a conservé que le nombre de pieds à peu près relatif à la consommation qu’il en fait dans le commerce. On doit cependant espérer que les françois jouiront dans peu de ces arbres précieux. M. Poivre, ancien Intendant de l’isle de France, & dont les habitans le regardoient comme leur père, comme leur ami, est enfin parvenu à force de soins, & de vigilance, à se procurer un certain nombre de pieds de muscadiers, de canneliers, & il les a cultivés avec le plus grand soin, pendant son administration dans cette île. Il est à présumer que ses successeurs auront entretenu l’ouvrage de l’Intendant patriote & philosophe.

Le fruit de cet arbre est appelé muscade, & il est plus employé dans les cuisines qu’en médecine ; cependant l’huile essentielle qu’on en retire, est très-utile, lorsque l’on veut faire des onctions sur les membres paralysés.