Cours d’agriculture (Rozier)/NOMBRIL DE VÉNUS

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome septièmep. 114-115).


NOMBRIL DE VÉNUS. (Pl. III) Tournefort le place dans la cinquième section de la première classe des arbres à fleur d’une seule pièce, & en cloche, dont le fruit est fait en forme de gaine ; il l’appelle cotyledon majus. Von-Linné le nomme cotyledon umbilicus, & le classe dans la décandrie pentagynie.

Rozier - Cours d’agriculture, tome 7, pl. 3, nombril de Vénus.png

Fleur, accompagnée d’une fleur florale, représentée en B, où elle est jointe au pédoncule de la fleur. Cette fleur d’une seule pièce est un tube divisé en cinq segmens, & au fond duquel il se trouve un nectaire placé à la base du pistil, comme on le voit en C. Le pistil composé de dix étamines est représenté en E ; toute la fleur s’attache au fond du calice D, divisé en cinq folioles égales.

Fruit F, gaine membraneuse, à une seule valve G ; s’ouvrant depuis la base jusqu’à la pointe pour laisser sortir des semences H, nombreuses, cylindriques.

Feuilles, épaisses, charnues, grasses, rondes, tendres, creusées en bassin, pleines de suc, sans nervures par-dessus, soutenues par un long pétiole qui est attaché au côté intérieur de la feuille, un peu au-delà du centre, ou près du bord.

Racine A, bulbeuse, charnue, blanche, garnie en dessous de petites fibres.

Port ; du milieu des feuilles s’élève une tige simple, menue, haute d’environ un demi-pied, quelquefois divisée en plusieurs rameaux, qui portent des fleurs disposées en grappes & pendantes.

Lieu ; sur les rochers humides, sur les vieux murs. La plante est vivace & fleurit en mai ou en juin, suivant le climat.

Propriétés. Le goût des feuilles est visqueux, insipide, aqueux ; elles sont rafraîchissantes, délayantes, diurétiques. On se sert des feuilles surtout contre les duretés des mamelles ; leur suc est destiné au même usage.