Cours d’agriculture (Rozier)/PELLICULE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hôtel Serpente (Tome septièmep. 545).


PELLICULE. Petite peau extrêmement mince & déliée qui recouvre une autre peau ; elle est aux feuilles, aux fleurs, aux fruits, aux tiges herbacées ce que l’épiderme est à l’homme : dans les arbres elle se trouve sous l’écorce raboteuse. La pellicule des plantes & de leurs parties est criblée d’un aussi grand nombre de pores que la peau de l’homme, (consultez ce mot) par lesquels s’opère la transpiration insensible, & cependant la plus considérable des évacuations de tout être qui respire. On doit juger par-là combien il est important de n’employer aucune substance graisseuse & huileuse sur les plantes, d’où résulte l’abus de tous les topiques de ce genre.