Daumier - Les Maîtres humoristes

La bibliothèque libre.
Librairie Félix Juven (p. couv1-167).

Couverture de l’album "Les Maîtres humoristes" consacré à Honoré Daumier
Couverture de l’album "Les Maîtres humoristes" consacré à Honoré Daumier
Les Maîtres Humoristes
Les meilleurs Dessins
Fleuron 6
Fleuron 6
Les meilleures Légendes
Fleuron 4
Fleuron 4
Honoré
DAUMIER


Vignette éditeur Félix Juven
Vignette éditeur Félix Juven




PARIS
SOCIÉTÉ D’ÉDITION ET DE PUBLICATIONS
Librairie Félix JUVEN
122, RUE RÉAUMUR, 122
Tous droits de reproduction et de traduction réservés pour tous pays.
════════
Published July 1908. Privilege of copyright in the U. S. A. reserved under the act approved
March 3 1905 by, Société d’édition et de Publications, Paris.
Fleuron 7        ÉMOTIONS PARISIENNES

— J’ai trois sous !

Fleuron 7        BONNES FEMMES

— Appuyez fort, ça fait rentrer la bosse.

— Vous allez voir, ça va arrêter le sang comme avec la main…

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  ROBERT MACAIRE  Fleuron 7 demi droit
DIRECTEUR DE JOURNAL
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

MH-16-Daumier-d017-Robert Macaire directeur de journal
MH-16-Daumier-d017-Robert Macaire directeur de journal

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Monsieur, vous avez une affaire magnifique… Je veux en parler dans mon journal… Pour 1 000 francs vous aurez un article ronflant.

— Mille francs, c’est cher, je préfère m’en passer.

— Soit. Mais tenez-vous bien, car je vais discuter votre brevet, contrôler votre apport, évaluer vos bénéfices… Je dois à ma conscience d’éclairer le public sur les affaires scandaleuses et je n’irai pas manquer à ma mission pour vous faire plaisir.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7        DIALOGUES

— Pourquoi ne serions-nous pas heureux ensemble

— Je suis extrêmement jalouse… Et avec votre air Sainte Nitouche, je ne m’y fierais pas. On vous connaît, beau masque !

— Vous sentez bien ce que je vous dis ?

— Corbleu ! monsieur, je ne le sens que trop.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  MŒURS  Fleuron 7 demi droit
CONJUGALES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

Le Mari (lisant). — … Nous étions mollement étendus sur la mousse odorante, les rayons de la lune perçaient les branches du saule agité par la brise du soir. Enivrés d’amour, nous lancions au ciel des serments qui retombaient dans nos cœurs.

La Femme (à part). — Peut-on lire ces choses avec un bonnet de coton et une boule comme la sienne !…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        BOHÉMIENS DE PARIS


Fleuron 7 demi gauche   LE MARCHAND DE CHAINES DE SÛRETÉ  Fleuron 7 demi droit

— La chaîne de sûreté ainsi nommée parce qu’elle est un moyen sûr de faire savoir que le badaud qui l’achète possède une montre. Des compères ne tardent pas à mettre l’indication à profit. Bertrand vend la chaîne, Macaire fait la montre.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

COQUETTERIE

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Là, monsieur !… Et puis, après ça, vous allez courir en voir d’autres !…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        LES MÉDECINS

— Comment va le malade ? — Il est mort ! — Il n’a donc pas pris ma potion ? — Si, docteur. — Il en a donc trop pris ? — Non, docteur. — C’est qu’il n’en a pas assez pris.

LES MARIS        Fleuron 7

— Eh ! eh !… Petit gredin !… Vous en ferez aussi des moutards… Vous avez déjà des yeux de scélérat… Vous serez comme votre père.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
ROBERT MACAIRE
HOMME D’HONNEUR
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche



— Monsieur, cela ne peut se passer comme ça ! Vous avez l’infamie de me faire demander l’argent que je vous dois… Vous me mettez dans l’obligation d’avouer que je ne puis pas vous payer… Vous m’humiliez… Vous m’en rendrez raison, monsieur ! ! !

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  LA PLAINTE  Fleuron 7 demi droit
EN ADULTÈRE
Fleuron 8 gauche retourné
Fleuron 8 gauche retourné


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

« Mon client est sûr de son fait. Mais cette conviction ne lui suffisait pas. Il veut la faire partager au tribunal, au nombreux auditoire qui nous entoure, à la France entière. Telle est la tâche dont je me suis chargé, dans l’intérêt de mon client. Je crois avoir réussi à rendre la chose claire à tous les yeux. Il ne manque plus à mon client que de voir sa position… sociale consacrée par un jugement authentique. Vous êtes trop justes pour lui refuser cette dernière satisfaction. »

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  ÉMOTIONS  Fleuron 7 demi droit
PARISIENNES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit



Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Quelle heure est-il, s’il vous plaît ?

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        LES BAIGNEURS

— Regard’ donc la grosse Fifine, qu’on aurait dit un’ Vénus ! … Y en a du déchet ! …


GENS
Fleuron 7 demi gauche   DE  Fleuron 7 demi droit
JUSTICE

— Vous aviez faim ? … Ça n’est pas une raison ! … Moi aussi, presque tous les jours, j’ai faim… Et je ne vole pas pour ça ! …

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
PASTORALES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Au secours !… Au secours !… Mon mari qui se bat contre un taureau ?…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
DIALOGUES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit

— Ma patrie, à moi, c’est la semelle de mes bottes.

— Hélas ! vous n’aurez bientôt plus de patrie ! …

Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7  LE FIL D’ARIANE  Fleuron 7

Fleuron 9

  Au rebours des guerriers, qui marchent d’ordinaire
Au reboursEn tête de leur peloton ;
Au reboursThésée, en royal rejeton,
Marchait après le sien pour se tirer d’affaire.
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
ROBERT MACAIRE
AUTEUR DRAMATIQUE
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


— Votre ouvrage est assez bonne... Je la ferai recevoir, je ferai copier le manuscrit et vous ne me donnerez pour cela que les trois quarts des droits d’auteur … Mais, une chose à laquelle je tiens c’est que je sois seul en nom, c’est une condition sine qua nonne !

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
  JOIES  
FAMILIALES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit

— Et ces gueux de journalistes diront que mon style est diffus ! Soyez donc clairs avec de pareils collaborateurs.

Fleuron 7        À TABLE

— Laissez-moi donc tranquille !… Est-ce qu’on meurt jamais de faim !…

— Mon cher ami, je viens sans cérémonie vous demander à dîner.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7  GENS  Fleuron 7
DE JUSTICE
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Laissez dire un peu de mal de vous… laissez dire… Tout à l’heure, moi, je vais injurier toute la famille de votre adversaire.

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        LES PHILANTHROPES


— Messieurs, voici les comptes de notre Société philanthropique. Cette année, les dépenses, pour nos appointements et pour frais d’administration, se sont élevées à 12 000 francs. Les recettes n’ont atteint que le chiffre de 11 983 francs… C’est donc 17 francs que les pauvres nous doivent… Êtes-vous d’avis de leur faire remise de cette somme ?…

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7  LOCATAIRES  Fleuron 7
ET PROPRIÉTAIRES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Le compte est-il bien exact ?… Vous allez maintenant me demander que je vous donne un reçu… Sous prétexte qu’on est riche, il faut toujours qu’on donne quelque chose.

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
DIALOGUES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


— Eh ! bien, et cette matelotte, quand la mangeons-nous ?

— Quand vous voudrez.

— Oui ! mais arrosée d’un riche bordeaux, le bordeaux que vous avez perdu au piquet.

— Où ça ?

— Comment, où ça ?… Vous n’êtes donc pas M. Vergeot ?

— Pas du tout… Mais j’ai cru que vous m’invitiez, et on connaît toujours les gens qui vous invitent…

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
  LOCATAIRES  
ET PROPRIÉTAIRES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
UN LOCATAIRE QUI DOIT TROIS TERMES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  PHYSIONOMIES  Fleuron 7 demi droit
TRAGICO-CLASSIQUES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
(Andromaque. — Fureur d’Oreste.)

Va faire chez les Grecs admirer ta fureur,
Va, je la désavoue, et tu me fais horreur !

(Andromaque.)


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7        LES        Fleuron 7
BONS BOURGEOIS
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Votre tableau me plairait assez, mais, décidément, il a une demi-canne de moins que ce qu’il me faut.

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
ROBERT MACAIRE
AGENT D’AFFAIRES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


— Vous êtes bien bon de vous échiner à payer vos dettes, éteignez-les donc tout d’un coup.

— Comment ça ?

— Apportez-moi vos livres. Nous ferons un petit passif, un gros actif. Nous offrirons cinq pour cent payables en dix ans. Pendant dix ans vous ne donnerez rien, dans dix ans vous recommencerez : les créanciers seront morts, les dettes oubliées et tout sera fini.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  GAMINS  Fleuron 7 demi droit
DE PARIS
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— C’est t’y à vous c’ chien-là ?…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        GENS DE JUSTICE. — UNE RÉPÉTITION


… Ai-je besoin d’éloquence devant un juge si haut placé, aussi familiarisé avec la forme qu’avec le fond, et qui, par sa position, sera toujours à la tête de l’humanité.

Fleuron 7        PASTORALES


— Comment trouvez-vous ce petit vin-là ?… Hein ?… Eh ! bien, j’en ferai plus de trente tonneaux comme ça !…

Fleuron 7        LES BEAUX JOURS DE LA VIE

— Oh !… Papa !…


La première pipe.

Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7 demi gauche  LA VEILLE DES THERMOPYLES  Fleuron 7 demi droit
Profitant des ombres de la nuit, Léonidas s’avança pour reconnaître les avants-postes de Xerxès. Quatre bouillants guerriers l’accompagnaient dans cette héroïque expédition.
(Plutarque Illustré.)
Fleuron 7        LES BAS-BLEUS


— Dis donc, mon mari, j’ai bien envie d’appeler mon drame Arthur et d’intituler mon enfant Oscar… Réflexion faite, je ne déciderai rien avant de consulter mon collaborateur.



— Emportez donc ça… Il est impossible de travailler avec ce vacarme. Allez promener l’enfant et achetez-lui un biberon. Ah ! M. Cabassol, c’est votre premier enfant, mais je vous jure bien que ce sera votre dernier.

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
BOHÉMIENS
Fleuron 7 demi gauche  DE PARIS  Fleuron 7 demi droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 7 demi gauche  LE TONDEUR DE CHIENS  Fleuron 7 demi droit

— Pauvre cher animal, quelle patience ! Si on ne jurerait pas un petit ange du bon Dieu !… Plus souvent que ma canaille d’époux se tient comme ça quand il va chez son perruquier.

Fleuron 8 droit retourné
Fleuron 8 droit retourné
PASTORALES
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Et dire que c’est aujourd’hui la Saint-Médard !…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  PROVERBES  Fleuron 7 demi droit
ET MAXIMES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Ventre affamé n’a pas d’oreilles.

Fleuron 7        PHYSIONOMIES TRAGICO-CLASSIQUES

— Le Jour n’est pas plus pur que le fond de mon cœur.
(Phèdre).

— Oui, je viens, dans son temple, adorer l’Éternel.
(Athalie).
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
LES CAROTTES
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Mon cher ami, ne croyez pas que je vienne vous demander votre voix Je respecte trop l’indépendance des opinions. Mais la baronne m’a dit : « Allez-voir ce bon Galouzet, dites à sa charmante femme qu’elle me néglige, informez-vous de la santé de leurs délicieux enfants et dites que je veux absolument les avoir à dîner.

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7  LOCATAIRES  Fleuron 7
ET PROPRIÉTAIRES
Fleuron 8 gauche retourné
Fleuron 8 gauche retourné


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Je ne loue pas aux gens qui ont des enfants !…

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
LES BAS BLEUS
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit

MH-16-Daumier-d089-les bas-bleus
MH-16-Daumier-d089-les bas-bleus

La mère est dans le feu de la composition : l’enfant, dans l’eau de la baignoire.

Fleuron 7        PHYSIONOMIES TRAGICO-CLASSIQUES
… Rodrigue, as-tu du cœur ?(le Cid.)
— Nourri dans le sérail, j’en connais les détours.
(Bajazet.)
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  LE PRESTIGE  Fleuron 7 demi droit
DE L’UNIFORME
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Je ne suis pas tranquille, quand j’ te vois sortir comme ça… j’crains toujours, monsieur Moussard, que, malgré toi, tu me fasses quelque infidélité !…

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  ÉMOTIONS  Fleuron 7 demi droit
PARISIENNES
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit

— Il faut semer de fleurs le chemin de la vie.

Fleuron 7        TYPES PARISIENS

— Vous raisonnez comme une canne !…

— Et vous comme une betterave !…


Fleuron 7 demi gauche   AUTEURS DRAMATIQUES  Fleuron 7 demi droit

— Mon cher, au point où vous en êtes, votre femme vous gêne ; il faut absolument vous en défaire, n’importe comment : le fer… le poison… vous verrez… ce qui vous semblera le meilleur.

Fleuron 7        LE RÉFUGIÉ POLITIQUE


— Oui, Madame, je me présente comme Belisaire, excepté que j’y vois clair et que j’ai perdu mon petit. Vous voyez en moi le généralissime des armées de terre et de mer du prince de Monaco !… Exilé par un tyran jaloux de ma gloire… Je ne vous demanderai pas une obole : Je préférerais cinquante centimes.

Fleuron 7        LES PHILANTHROPES


— Je suis assez content de notre nouveau système cellulaire. Ce prisonnier ne peut manquer de s’améliorer. Nous l’avons déjà rendu crétin. Il ne s’agit plus maintenant que de lui donner de l’éducation.

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
L’ENTRÉE DANS LA VIE
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


— Enfin !… En voilà donc un qui me ressemble !…

Fleuron 7        CROQUIS D’EXPRESSIONS

— Laissez, mes petits anges, vous finirez par ennuyer monsieur.

— Comme c’est appétissant pour ceux qui commencent.

Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7 demi gauche  PRÉSENTATION  Fleuron 7 demi droit
D’ULYSSE À NAUSICA
Fleuron 2
Fleuron 2
  À l’aspect du héros, souillé de limon noir
Tout fuit, mais Nausica, dans sa candeur naïve,
Lui dit en rougissant, sans quitter sa lessive :
Quel Dieu, noble étranger, t’amène en mon lavoir ?
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
PASTORALES
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Sommes-nous bêtes d’avoir eu une peur pareille… Ce n’est qu’un affreux mannequin.

— J'ai cru que c’était mon mari !…

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 7        GARDE NATIONALE


— Les crétins ! Ils m’ont dégommé, moi qui occupe une position sociale !… Et pour nommer quoi ?… Un bonnetier !…

Fleuron 7        PHYSIONOMIES TRAGICO-CLASSIQUES

Ta main vient d’immoler Britannicus, ton frère.
Je prévois que tes coups iront jusqu’à ta mère.

(Britannicus.)

Oui, c’est Agamemnon, c’est ton roi qui t’éveille !…

(Iphigénie.)
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
MONOMANES
L’Amateur de Café
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

La demi-tasse devient une seconde nature. On trouve des gens qui se sont fait une règle de prendre leur café afin de faciliter la digestion, même lorsque leurs moyens ne leur permettent pas de dîner. Il est convenu que l’existence serait trop amère sans la chicorée.

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
LES CAROTTES
Le Couplet au Public
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Air de la “ Sentinelle ”
À vous, messieurs, je m’adresse ce soir,
Vous avez tant d’esprit, tant de finesse.
À vous messieurs, notre orgueil, notre espoir,
Je viens, ici, confesser ma faiblesse.
Ah ! donnez-moi, juge trop indulgent,
Un bouclier contre bien des attaques ;
Donnez-moi, public obligeant,
Vos soins, vos conseils… votre argent ;
Et surtout donnez-moi des « claques ».

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7  LES  Fleuron 7
PHILANTHROPES
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Je t’ai défendu de m’appeler maître… Apprends que tous les hommes sont frères… animal !…

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 7        LA GARDE-MALADE


— Décidément, il n’y a que les fruitières pour vous procurer de belles connaissances : un épileptique, un hydrophobe et une folle… Si l’épicier pouvait me faire avoir, avec ça, la maladie de poitrine qu’il m’a promise, c’est ça qui me ferait du bien.

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7            LES            Fleuron 7
PÉCHEURS À LA LIGNE
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Nous ne partirons donc pas !…

— Hortense, je crois que ça va mordre.

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 7        PHYSIONOMIES TRAGICO-CLASSIQUES

— Je pars plus amoureux que je ne le fus jamais.
(Bérénice.)

… Sortez ! (Bajazet.)
Fleuron 7        COQUETTERIE

— Ma foi, je ne sais pas comment ils étaient à Austerlitz, mais ça ne pouvait guère être mieux.

Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7 demi gauche  LES AMAZONES  Fleuron 7 demi droit


Fleuron 2
Fleuron 2
  Aux premiers feux du jour, devant leur noble reine,
On les voyait dompter des chevaux pleins d’ardeur,
Et la jeune vainqueuse, au milieu de l’arène,
Recevait, comme prix, un grand sabre d’honneur.
Fleuron 7        LES PHILANTHROPES


— Messieurs… il nous reste un quarante-troisième toast à porter : à la Société de Tempérance !…

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  POMPES  Fleuron 7 demi droit
FUNÈBRES
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


— Pardon, monsieur, je suis courtier de commerce, attaché aux pompes funèbres et je venais voir… si monsieur…

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
SENTIMENTS
ET PASSIONS
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Ce monsieur, qui vient de perdre ses derniers vingt francs, pense à Rothschild, aux filets de Saint-Cloud, à vendre son matelas… à tout… excepté à ne plus jouer.

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  POLITESSES  Fleuron 7 demi droit
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Vous êtes toujours galant !…

— N’êtes-vous pas toujours jolie !

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  BOUQUINISTES  Fleuron 7 demi droit
DANS L’IVRESSE
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit


Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Rien n’égale ma joie… Je viens de trouver, pour cinquante écus, un Horace imprimé à Amsterdam, en 1780… Cette édition est excessivement précieuse : chaque page est criblée de fautes !…

Fleuron 10 droit debout
Fleuron 10 droit debout
Fleuron 7        LES BEAUX JOURS DE LA VIE

Une Rencontre agréable. — Passez votre chemin !… Quand on fait votre métier, on ne s’amuse pas à regarder les passants.


Un Soir de Première. — Jusqu’à mon portier qui m’offre un bouquet !… Voilà un vaudeville qui va me coûter cher… Je commence à regretter que l’on ne l’ait pas sifflé !…

Fleuron 7        BOHÉMIENS DE PARIS


Fleuron 7   LE MARCHAND D’HABITS  Fleuron 7

— … Habits à vendre !… Avez-vous des chapeaux, des souliers, des vieux habits à vendre ?…

Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche
Fleuron 7 demi gauche  MŒURS  Fleuron 7 demi droit
CONJUGALES
Fleuron 10 droit retourné
Fleuron 10 droit retourné




Fleuron 10 gauche debout
Fleuron 10 gauche debout

— Ah ! très bien, j’en suis sûr !… Malheureuse, v’la une heure que je te guette… Ah ! j’en suis sûr !… Et ce soir, tu me feras payer trois heures de course !…

Fleuron 10 droitdebout
Fleuron 10 droitdebout
Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7 demi gauche  Fleuron 7 demi gauche  Fleuron 7 demi gauche  ŒDIPE  Fleuron 7 demi droit  Fleuron 7 demi droit  Fleuron 7 demi droit
Fleuron 7 demi gauche  CHEZ LE SPHINX  Fleuron 7 demi droit


Fleuron 2
Fleuron 2
  Ce vilain animal, à tête d’antiquaire,
Lui dit : « Pourquoi, monsieur, ne faut-il pas compter
Sur une pyramide ? » Alors, sans hésiter,
Œdipe répondit : « C’est qu’elles sont près Caire. »
Pour un vieux calembour, on peut s’en contenter.
Fleuron 10 droit
Fleuron 10 droit
LES BAS BLEUS
Fleuron 10 gauche
Fleuron 10 gauche


— Ce miroir m’aplatit la taille et me maigrit la poitrine. Mais que m’importe !… Madame de Staël et monsieur de Buffon l’ont proclamé : le génie n’a point de sexe.

Fleuron 7        LES PHILANTHROPES


— Je viens souscrire à votre journal pour le tremblement de terre des Batignolles… Inscrivez sur votre liste : « Rigolard, philanthrope, papetier, rue Saint-Honoré, 345 : deux francs. »

Fleuron 7        CROQUIS D’EXPRESSIONS

— Emma !… Je vous aime !


— Henri !… Vous me jugez bien mal !…

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
ORDONNANCE
DE POLICE
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
UNE MISSION
Fleuron 7 demi gauche  DÉLICATE  Fleuron 7 demi droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  LA FAMILLE  Fleuron 7 demi droit
DE L’ÉLECTEUR
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


— Nous sommes arrivés à Paris de ce matin et nous nous sommes dit tout de suite : « Allons trouver notre député, il nous fera voir l’intérieur du Panthéon, des Invalides, du Palais-Royal et du Puits de Grenelle… »

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
LES MUSICIENS
Fleuron 7 demi gauche  DE PARIS  Fleuron 7 demi droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit

Où peut-on être mieux (bis)
Qu’au sein de sa famille

Ces trois artistes se trouveraient mieux au sein d’un cabaret, et leur jeune associé au sein d’une partie de billes.

Fleuron 7        HISTOIRE ANCIENNE


Fleuron 7  LEANDRE  Fleuron 7
Fleuron 9
Fleuron 9
  Chaque nuit, peu vêtu, mais de façon galante
Et comptant sur son bras de fer,
Il traversait un bras de mer
Pour aller se jeter dans ceux de son amante.
Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
Fleuron 7 demi gauche  GAMINS  Fleuron 7 demi droit
DE PARIS
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Faut-y qu’il en ait fumé des pipes, pour s’être culotté la tête comme ça …

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit
Fleuron 7        JOIES FAMILIALES

— Je veux marcher dans le ruisseau, moi, na !…

— Laisse-le donc faire, tu le tarabustes toujours.

— Crie donc, mâtin !… Gueule donc !… Égosille-toi donc et que ça finisse !…

Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche
PASTORALES
Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit


Fleuron 8 gauche
Fleuron 8 gauche

— Dis donc, ma femme, c’est singulier, je ne vois rien.

Fleuron 8 droit
Fleuron 8 droit