100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Coquenard (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Coquenard (rue).

Commence aux rues Cadet, no 35, et Rochechouart, no 1 ; finit aux rues du Faubourg-Montmartre, no 80, et des Martyrs, no 2. Le dernier impair est 43 ; le dernier pair, 64. Sa longueur est de 341 m. — 2e arrondissement, quartier du Faubourg-Montmartre.

Ouverte sur un territoire appelé Coquenard, elle en reçut la dénomination. Au milieu du XVIIe siècle, elle prit le nom de rue Notre-Dame-de-Lorette, qu’elle dut à une chapelle placée sous ce vocable et dont nous parlerons à la fin du présent article. Vers 1792, on lui rendit sa première dénomination. — Une décision ministérielle, à la date du 12 fructidor an V, signée François de Neufchâteau, et une ordonnance royale du 23 août 1833, ont fixé la moindre largeur de cette voie publique à 10 m. Les maisons nos 5, 7, 9, de 13 à 37 inclusivement ; 6, 8, de 12 à 22 inclusivement, 28, 46, 54, 56 et 64, ne sont pas soumises à retranchement. — Égout entre les rues Neuve-Coquenard et du Faubourg-Montmartre. — Conduite d’eau depuis la rue Cadet jusqu’à la rue Neuve-Coquenard. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

La chapelle Notre-Dame-de-Lorette était située dans cette rue. On ignore et le nom de son fondateur et la date précise de sa construction. Cependant elle était bâtie en 1646, car le 13 juillet de la même année l’archevêque de Paris permit aux habitants des Porcherons et des paroisses de Saint-Eustache d’y établir une confrérie sous le titre de Notre-Dame-de-Lorette. Cette chapelle fut supprimée en 1790 et devint propriété nationale. Les bâtiments de cette chapelle, ainsi que le presbytère et ses dépendances qui contenaient ensemble une superficie de 595 m. 41 c., furent vendus le 3 messidor an IV, par le domaine de l’État. La maison portant aujourd’hui le no 54 a été construite, en 1822, sur le terrain qui servait d’entrée à cette chapelle.