100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Frochot (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Frochot (rue).

Commence à la rue Laval, no 17 ; finit à la place de la barrière Montmartre. Les numéros continuent la série de la rue Breda. Le dernier impair est 35 ; le dernier pair, 46. Sa longueur est de 94 m. — 2e arrondissement, quartier de la Chaussée-d’Antin.

En vertu d’une ordonnance royale du 27 septembre 1826, M. Brack a été autorisé à former sur son terrain et sur celui que la ville lui concéderait à titre d’échange, conformément à la délibération du conseil municipal du 1er janvier 1826 : 1o une rue de 12 m. de largeur depuis la rue Laval jusqu’à la barrière Montmartre ; 2o une place demi-circulaire au-devant de cette barrière. Cette autorisation a été accordée à la charge par l’impétrant — d’établir de chaque côté de la nouvelle rue des trottoirs en pierre dure de 2 m. de largeur, de supporter les frais de premier établissement du pavage et de l’éclairage de la rue, et pour moitié seulement avec la ville, ceux du pavage et de l’éclairage de la place ; de pourvoir également pour la rue nouvelle aux frais des travaux à faire pour l’écoulement souterrain ou à ciel ouvert des eaux pluviales ou ménagères ; de se soumettre aux lois et règlements de la voirie de Paris, etc. Ce percement a été immédiatement exécuté. Il porta successivement les noms de rue Brack, de la Nouvelle-Athènes, Breda, et enfin, celui de rue Frochot. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).

Nicolas-Thérèse Benoit comte Frochot, né vers l’an 1760, fut élu en 1799 membre du Corps-Législatif ; il donna bientôt sa démission pour diriger la préfecture de la Seine, qu’il occupa pendant douze ans. Destitué en 1812, lors de la conspiration Malet, le comte Frochot mourut près de Chaumont le 30 juillet 1828. Il fut considéré à juste titre comme un excellent administrateur.