100%.png

Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Helder (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Helder (rue du).

Commence au boulevart des Italiens, nos 26 et 28 ; finit à la rue Taitbout, nos 13 et 15. Le dernier impair est 27 ; le dernier pair, 20. Sa longueur est de 188 m. — 2e arrondissement, quartier de la Chaussée-d’Antin.

Une partie de cette rue a été ouverte, en 1775, sur les terrains appartenant à M. Bouret de Vezelais. (Voyez rue Taitbout.) En 1792, elle formait encore une impasse connue sous le nom d’impasse Taitbout. — « Séance du 17 mai 1792. Le Directoire a approuvé une délibération du corps municipal de Paris qui, sur la demande des propriétaires des maisons sises cul-de-sac Taitbout, ordonne que ce cul-de-sac sera converti en rue, et sera en conséquence prolongé jusqu’au boulevart, et moyennant une juste et préalable indemnité réglée pour les terrains nécessaires à ce prolongement. » (Administration centrale du département, registre 2, p. 17.) « Séance du 4 mars 1793. Sur le rapport des administrateurs des travaux publics, et vu le nouveau plan par eux présenté pour le percement du cul-de-sac Taitbout, pour être converti en une rue à laquelle il serait donné une nouvelle dénomination. Le bureau municipal autorise les dits administrateurs à se retirer au Directoire du département pour y soumettre le plan dont il s’agit, et au cas qu’il soit adopté, à le faire exécuter en ce qui concerne l’administration, par les propriétaires riverains. » (Bureau municipal, registre 51, page 31.) — « Séance du 12 brumaire an VIII. — Considérant que la partie de rue formant autrefois le cul-de-sac Taitbout est impraticable dans son état actuel, et que plusieurs voitures y ont déjà versé. Ouï le commissaire du Directoire Exécutif ; arrête : 1o le pavage de la rue ; arrête en outre qu’en mémoire de l’expulsion des Anglais du territoire batave, la d. rue nouvelle sera appelée la rue du Helder, et l’inscription de cette dénomination sera faite aux frais des propriétaires des quatre encoignures, ainsi qu’ils y sont obligés par l’arrêté du 5 mai 1792. » (Administration centrale, registre 39, p. 111.) — Une décision ministérielle du 10 prairial an XII, signée Chaptal, et une ordonnance royale en date du 16 avril 1831 ont maintenu la largeur primitive qui est de 9 m. 74 c. — Conduite d’eau depuis le boulevart jusqu’aux deux bornes-fontaines. — Éclairage au gaz (compe Anglaise).