Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Renard-Saint-Merri (rue du)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Renard-Saint-Merri (rue du).

Commence à la rue de la Verrerie, nos 60 et 62 ; finit à la rue Neuve-Saint-Merri, nos 15 et 21. Le dernier impair est 11 ; le dernier pair, 6. Sa longueur est de 126 m.7e arrondissement, quartier Sainte-Avoie.

C’était anciennement la cour Robert. Jaillot prétend avoir trouvé dans les archives de Saint-Merri à l’année 1185, des lettres du chapitre Notre-Dame, dans lesquelles on lui donne cette dénomination. Sur un plan manuscrit de 1512, elle est écrite cour Robert, autrement dite du Renard. Corrozet l’appelle rue du Renard-qui-Prêche. Ce nom, diminué aujourd’hui, lui vient d’une enseigne, — Une décision ministérielle du 13 ventôse an VII, signée François de Neufchâteau, fixa à 7 m. la largeur de cette voie publique. En vertu d’une ordonnance royale du 6 mai 1836, sa moindre largeur a été portée à 10 m. Elle a été considérablement élargie de 1837 à 1843. Toutes les constructions du côté des numéros impairs sont alignées ; celles du côté opposé devront reculer de 2 m. 60 c. à 4 m.. — Conduite d’eau depuis la rue de la Verrerie jusqu’à la borne-fontaine. — Éclairage au gaz (compe Lacarrière).