Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments/Traversine (rue)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Traversine (rue).

Commence à la rue de la Montagne-Sainte-Geneviève, nos 41 et 43 ; finit à la rue d’Arras, no 8. Le dernier impair est 29 ; le dernier pair, 46. Sa longueur est de 244 m.12e arrondissement, quartier du Jardin-du-Roi.

Cette rue était presqu’entièrement bâtie vers l’année 1280. Le poète Guillot en parle ainsi en 1300 :

« Et puis la rue Traversainne,
» Qui siet en haut bien loin de Sainne. »

Elle fut ensuite nommée Traversière, puis Traversine. — Une décision ministérielle du 8 nivôse an IX, signée Chaptal, a fixé la largeur de cette voie publique à 7 m. Les propriétés nos 3, 19, 21, 27, 29, 8, 10, le mur de clôture entre les nos 12 et 20, la maison no 38 et l’encoignure de la rue d’Arras, ne sont pas soumis à retranchement. — Conduite d’eau.