Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ACCROUPIR, S’ACCROUPIR

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 76).

ACCROUPIR, S’ACCROUPIR, v. récip. Qui sert à exprimer la posture d’un homme dont le corps est courbé, de façon que la plante des pieds touchant à terre, le derrière touche presque aux talons. Sidere, in clunes residere. La plûpart des Orientaux s’accroupissent au lieu de s’asseoir. Une vieille qui étoit cachée & accroupie derrière un buisson, entendit tout leur entretien.

ACCROUPI, IE. part. C’est aussi un terme de Blason, qui se dit d’un lion & de même des autres animaux quand ils sont assis. In clunes residens. On le dit des lièvres, & des lapins qui sont ramassés : ce qui est leur posture ordinaire quand ils ne courent pas. D’azur au lion accroupi d’argent, &c.