Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ACHALANDER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 81).

ACHALANDER. v. a. Attirer les chalands, accréditer, mettre une boutique, ou une maison, en réputation d’avoir de bonne marchandise, & à bon prix. Emptores allicere. Toute la fortune d’un marchand consiste à bien achalander sa boutique. Ce terme ne peut trouver place que dans la conversation.

Achalander, est quelquefois réciproque. Cette boutique s’est bien achalandée. Cet homme commence à s’achalander. On le dit aussi en badinant, d’une personne qui a beaucoup d’intrigues : cette fille est fort achalandée.

ACHALANDÉ, ÉE. part. Qui a des chalands. On le dit également du marchand, & de la boutique. Un marchand achalandé, celui qui fait un grand débit. Une boutique achalandée, celle où il vient quantité de marchands pour acheter des marchandises.