Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ALARBES

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 207).
◄  ALAQUECA
ALARCON  ►

ALARBES. s. m. C’est, dit Marmol, le nom qu’on donne aux Arabes établis en Barbarie. Ce mot ne me paroît être autre chose que l’article al, & le nom arabe ; & qu’on a dit Alarabes, puis Alarbes, c’est-à-dire, les Arabes. Le Roi Sébastien, environné de soixante des plus hardis des ennemis, commanda à quelqu’un des siens de mettre un linge blanc au haut de sa lance, pour signe qu’il se vouloit rendre ; mais son malheur voulut que ceux qui l’entouroient, fussent Alarbes, qui croyant que c’étoit un signal pour appeler ses gens à son secours, se jeterent sur lui & le tuerent. Les Alarbes sont des voleurs qui vont en troupe dans la Barbarie, en Afrique, dit Nicolaï.