Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ALCANTARA

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 215).
◄  ALCANNA
ALCARAZ  ►

ALCANTARA. Norba Cæsarea Turobrica, ou Pons Trajanus. Ville de Portugal, dans l’Estramadure, sur le Tage.

ALCANTARA. Ordre militaire d’Espagne. La ville d’Alcantara ayant été reprise sur les Maures par Alphonse IX en 1212, il la confia à la garde des Chevaliers de Calatrava. Deux ans après elle fut remise aux Chevaliers du Poirier. C’étoit un Ordre de Chevaliers institué en 1170, par Gomey Fernand, & approuvé par le Pape Alexandre III, sous la règle de S. Benoît. Alors ils changerent de nom, & prirent celui de la ville d’Alcantara, dont ils étoient en possession. Après la défaite des Maures, & la prise de Grenade, la Maîtrise de l’Ordre d’Alcantara, & celle de l’Ordre de Calatrava, furent réunies à la couronne de Castille par Ferdinand & Isabelle. En 1540, les Chevaliers d’Alcantara demanderent la permission de se marier ; & elle leur fut accordée. Le Pere Andrea Mendo, Jésuite, dans son Traité latin des Ordres militaires, place l’époque de l’institution de cet Ordre à l’an 1156. Barbosa, Somm. Decis. Apostol. collect. à l’an 1176. Les Chroniques de l’Ordre disent que Ferdinand, Roi de Léon, de Castille, des Asturies, & de l’Estramadure, le prit sous sa protection en 1176, l’année suivante Alexandre II l’approuva. Lucius III leur donna la règle de S. Benoît l’an 1184. En 1218, Nugnez Fernand leur donna Alcantara, & ils en prirent le nom. Outre les Auteurs cités, voyez Joseph Michieli Thesoro militar de Cavaleria. Caramuel Theolog. reg. P. IX, Soranzo, l’Idea del Cavaliere. Franc. Menenio dans ses délices des Ordres de Chevalerie. Bernardo Justiniani Hist. de gl. Ordini militari. Ch. 29, Miræus Orig. Ord. equest. Liv. I, ch. IX. Mais Mariana dit que ce fut Alphonse, Roi de Léon, qui, en 1213, donna Alcantara aux Chevaliers de Calatrava. Le Licentié Franc. de Radès, & le Licentié Franc. Caro de Torrès, qui ont fait des Histoires de cet Ordre, disent l’un & l’autre qu’il s’appela d’abord l’Ordre de S. Julien del Pereyro, du nom du lieu où il fut institué, dans l’évêché de Ciudad Rodrigo ; qu’il est de l’Ordre de Cîteaux, & qu’il a la règle de S. Benoît ; qu’on ne sait point précisément en quelle année il fut établi ; mais il fut approuvé par Alexandre III en 1177, qu’il est certain que l’année précédente il subsistoit déjà, parce que l’année 1214 de l’ère de César, qui est la 1176 de J. C. Ferdinand, Roi de Léon & de Galice, leur accorda un privilége ; & que l’année de cette ère 1256, c’est-à-dire, l’an 1218 de J. C. le Grand-Maître de Calatrava la céda à l’Ordre del Pereyro, qui commença à s’appeler l’Ordre d’Alcantara.