Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/ANÆMIE

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 324).
◄  ANÆMASE
ANÆTIS  ►

ANÆMIE. s. f. Terme de Médecine. Manquement de sang. Anæmasis. Cette maladie, qu’on appelle Anæmie, est une des plus négligées par les Médecins, & celle cependant qui demande le plus d’attention. Journal des S. 1722. p. 13. Il faut lire sur cela l’Introductio in Medicinam praticam de M. Michel Albert, Médecin de Hal. On y trouvera tous les remèdes qu’il convient d’employer pour réparer le sang qui manque.

Ce mot vient du grec αἷμα, sang, avec l’alpha privatif. Soit que ce soit M. Albert, ou le Journaliste qui a tiré ce mot du grec, on y a fait deux fautes : la première est d’écrire anémie, au lieu d’anæmie qu’il faut, comme il paroît par l’étymologie. La seconde est d’avoir dit anæmie. Il falloit dire anæmase ; car on n’a jamais dit en grec, & l’on ne peut nullement dire, selon l’analogie, ἀναιμια, pour signifier, défaut de sang. les Grecs ont appelé cette maladie ἀναίμασις ; & les François doivent faire anænase d’ἀναίμασις, comme protase de προτασις & base, de βάσις, emphase, de ἔμφασις, &c.