Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/APPRÉHENSION

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 435).
APPRENDRE  ►

☞ APPRÉHENSION. s. f. Mot qui a différentes acceptions.

En termes d’Anatomie, il se prend pour l’action principale de la main, par laquelle elle prend & serre quelque chose. L’action de la main est l’appréhension. L’homme a deux mains afin de la mieux faire. Dionis. prehensio, apprehensio.

Appréhension. Terme de Palais, signifie la prise du corps d’un criminel ou d’un débiteur. Comprehensio.

Appréhension, en termes de Logique, signifie la première idée que l’esprit se forme de quelque chose, sans en porter aucun jugement. La première opération de l’entendement est l’appréhension. Intellectio, apprehensio.

APPRÉHENSION. Synonyme de crainte, peur. Timor, metus. Il a grande appréhension du tonnerre. Mon sérieux, mon embarras marquoient assez l’extrême appréhension que j’avois d’elle & de son mérite. Dieu ne nous menace de ses châtimens, que pour nous retenir dans de justes appréhensions, nous empêcher de tomber dans le relâchement. Boss.

Appréhension. Allarme, effroi, terreur, crainte, frayeur, épouvante, peur, synonymes. L’appréhension naît de ce qu’on attend. L’alarme de ce qu’on apprend. L’effroi de ce qu’on voit. La terreur de ce qu’on imagine. La crainte de ce qu’on fait. La frayeur de la présence subite du danger. L’épouvante de ce qu’on présume. La peur de l’opinion qu’on a.