Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/BÂTONNIER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 800).
◄  BÂTONNET

BÂTONNIER, IERE. s. m. & f. Celui ou celle qui ont en garde pendant un temps le bâton d’une Confrérie, & qui le portent ou le suivent aux processions.

Bâtonnier, en termes de Palais, est un ancien Avocat qu’on choisit tous les ans selon l’ordre du tableau, pour être le Chef de la Communauté des Avocats & Procureurs, pour être maître de leur Chapelle & de leur Confrérie, & présider au siége qu’ils tiennent pour l’entretenement de la discipline du Palais & des règlemens. C’est à lui aussi qu’appartient la commission des charges des Juges intérieurs pendant leur interdiction. Il est chargé aussi de la confection du tableau. Quelques Auteurs ont donné le nom de Bastonerius à de simples sergens ou bedeaux & Appariteurs. Il se trouve dans ce sens dans la Charte de Pierre II Roi d’Arragon, pour la confirmation des libertés & Coutumes de la Catalogne. Voyez Ducange au mot Bastonerius.

Bâtonnier, est aussi le titre que les Chevaliers de l’Ordre de S. Georges, au comté de Bourgogne, donnoient à leur Chef. Ce titre fut changé depuis en celui de Gouverneur. P. Hélyot, T. VIII. C. 50.