Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/BINER

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 1p. 908).
◄  BINEMENT
BINET  ►

☞ BINÉ, ÉE. part. Plate bande binée.

BINER. v. a. Terme d’Agriculture. Donner aux terres, aux vignes, un second labour, une seconde façon, qu’on appelle binage. Vineam repastinare. Les Anciens appeloient ces secondes façons binalta ; & on dit iterare agrum dans le même sens. Je binerai demain cette terre. Il est temps de biner les vignes. Lig.

Rebiner, c’est donner un troisième labour. Comme ces labours sont plus superficiels que ceux que l’on donne pour la première fois, on dit, donner un binage ; pour signifier, donner un labour léger. Dans les potagers, ce labour se donne avec un petit instrument qu’on appelle binette. On appelle aussi ce petit labour, serfouir, & l’instrument serfouette. Comme on emploie encore pour ce labour un instrument qu’on nomme béquille : on dit quelquefois béquiller.

Biner. v. n. Terme d’Eglise. Dire deux messes par jour. Eodem die binas missas dicere. Les Vocabulistes n’entendent ce mot que du Prêtre qui dit deux messes, selon la permission qu’il en a reçue de l’Ordinaire. Mais celui qui dit deux messes, sans nécessité, sans permission, par un vil intérêt, quelque criminelle que soit son action, ne bine-t-il pas aussi ? On dit d’un Curé, qu’il a la permission de biner.