Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/BRACHIAL

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 2p. 35).
◄  BRACHET
BRACHIO  ►

BRACHIAL, ALE. adj. m. & f. Terme d’Anatomie, qui se dit en général des différentes parties qui composent le bras. Mais on donne particulièrement ce nom à l’artère placée le long de l’humerus, & aux deux muscles de l’os du coude. Brachialis. Il y a le brachial externe, & le brachial interne. Le brachial interne est ainsi nommé, parce qu’il occupe la partie interne du bras ; il est caché sous le biceps, & prend son origine de la partie antérieure & supérieure de l’humerus, & va s’insérer à la partie supérieure & interne du cubitus, pour fléchir l’avant-bras conjointement avec le biceps. Le brachial externe, ainsi nommé, parce qu’il occupe la partie extérieure du bras, est une masse de chair qui prend son origine de la partie postérieure de l’humerus, & va s’insérer à l’olocrane par une forte aponeurose qui lui est commune avec deux autres. Dionis. Voy. aussi Tauvry, P. II, C, 18. L’artère axillaire passe imméditament au-devent du tendon du grand pectoral. Là on en change le nom, & on lui donne celui d’artère brachiale. Elle descend le long de la partie interne du bras sous le muscle coracobrachial, & l’ancone interne, le long du bord interne du biceps, derrière la veine basilique, donnant de petits rameaux de côté & d’autre aux muscles voisins, au périoste & à l’os. Winslow.

Les nerfs brachiaux en général sont au nombre de six cordons à chaque côté. L’an 1697. M. Duvernei en caractérisa cinq par ces noms, le musculo-cutané, ou cutané externe, le médian, le cubital, le cutané interne & le radial, prenant pour une branche du radial celui que je regarde comme un cordon principale, & que j’appelle axilaire ou articulaire. Winslow.