Dictionnaire de Trévoux/6e édition, 1771/CAPSULE

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Jésuites et imprimeurs de Trévoux
(Tome 2p. 244).
◄  CAPSULAIRE
CAPTAL  ►

CAPSULE. s. f. Etui, fourreau, petite caisse. Capsula.

Capsule atrabilaire. s. f. Terme d’Anatomie, qui se dit de deux glandes qui sont situées proche les reins, ainsi appelées, parce que l’on trouve dans leur cavité une liqueur noire. On les appelle aussi reins succentoriaux, ou glandes rénales : elles sont de la grosseur d’une noix aplatie, ayant une cavité assez ample pour leur grosseur. On ne sait pas bien quel est leur usage. Il y a apparence qu’elles servent à séparer cette humeur noire qu’on trouve dans leur cavité, & qui est ensuite versée par leur veine dans l’émulgente, où elle est mêlée avec le sang, à qui elle sert de ferment.

La capsule de la veine-porte, est une membrane qui enveloppe le tronc de la veine-porte, lorsqu’elle entre dans le foie, & qui lui sert de gaine, se divisant en autant de ramaux qu’elle, & l’accompagnant jusque dans ses moindres ramifications. Cette capsule enferme aussi le conduit biliaire d’où vient qu’on l’appelle la capsule commune.

Capsule, se dit aussi chez les Botanistes, du lieu où la graine est enfermée, comme on voit dans les poires & les pommes, qui ont une petite enveloppe qui ressemble à une petite bourse où sont enfermés les pépins. On le dit aussi de l’enveloppe de certains fruits. Voyez Fruit.

Capsule. Terme de Chimie. C’est un vaisseau de terre fait en forme de terrine échancrée, où l’on met des matières sur lesquelles on fait des opérations violentes par le feu,