25%.png

Dictionnaire de l’Académie française/2e éd., 1718/Index alphabétique - R

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche

R

RAB RAB

R Substantif femin. On prononce Er. Lettre consonne, & la dix-septiesme de l'Alphabet François. Une grande R. une R. majuscule. une petite r. une double rr. deux rr.

RAB

RABAIS. s. m. Diminution de prix & de valeur. On luy a promis cent mille escus, mais il y aura bien du rabais. il a acheté cette Terre sur le pied de dix mille livres de rente, il y trouvera bien du rabais.

On dit, Donner un ouvrage au rabais, mettre un ouvrage au rabais, pour dire, Faire connoistre par une publication en Justice, qu'on le donnera à faire à celuy qui voudra le faire au meilleur marché ; & quand ces sortes d'ouvrages sont adjugez, on dit, qu'Ils ont esté adjugez, qu'ils ont esté donnez au rabais.

On appelle, Rabais des Monnoyes, La diminution que le Prince fait du prix pour lequel la monnoye a cours. Et en parlant de la diminution du prix de toutes sortes de denrées, on se sert aussi du mesme mot. Le rabais du bled. le rabais des laines. le rabais de la soye.

Lorsqu'un homme parle desavantageusement de quelqu'un, on dit, qu'Il le met trop au rabais : Et la mesme chose se dit de quelque ouvrage d'esprit, dont un homme parle avec mespris.

RABAISSEMENT. s. m. Diminution. Il n'a guere d'usage qu'en parlant de la diminution que le Prince fait par Edit public au prix des monnoyes : & de la diminution qu'il ordonne estre faite dans la levée des tailles. Le rabaissement des monnoyes. le rabaissement des tailles.

RABAISSER. verbe. Diminuer. Rabaisser les tailles, rabaisser le taux des denrées. rabaisser les monnoyes.

On dit, Rabaisser l'orgueil de quelqu'un, pour dire, Reprimer l'orgueil, la vanité de quelqu'un. On dit aussi figurément dans la mesme signification, Rabaisser le caquet de quelqu'un. Il a trouvé des gens qui luy ont bien rabaissé son caquet.

Et on dit, fig. d'Un homme qui retranche sa despense, qui vit dans un moindre esclat qu'à l'ordinaire, ou qui modere les pretentions qu'il avoit, qu'Il a rabaissé son vol.

Rabaisser, Signifie aussi mettre plus bas, mettre une chose dans une situation au dessous de celle où elle estoit. Ce tableau est trop haut, il faut un peu le rabaisser. il faudroit rabaisser cette corniche.


Il se dit aussi de la voix, & il signifie elever moins la voix. Vous parlez trop haut dans la chambre d'un malade, rabaissez un peu vostre voix.

RABAISSER. v. n. Diminuer. Les monnoyes sont rabaissées.

Rabaisssé, ée. part.

RABAT. sub. masc. Ornement de toile que les hommes portent au tout du cou, qui est ordinairement attaché au colet de pourpoint, & qui se rabat des deux costez sur la poitrine : on l'appelle souvent colet. Rabat uni. rabat à dentelle rabat de point. rabat empesé. glands d'un rabat. faiseuse de rabats. beaucoup de gens de robe portent des rabats plissez.

Rabat, Se dit aussi du bout du toit d'un jeu de longue paume, qui sert à arrester & à faire revenir la bale. Estre au rabat, tenir le rabat.

On le dit aussi du coup qui vient du rabat, Joüer le rabat.

Au jeu de quilles, Rabat se dit du second coup que chaque joüeur jouë. Il a fait deux quilles de venuë & quatre de rabat. dans quelques parties quand on n'a rien fait de venuë, on ne jouë point de rabat.

RABAT-JOYE. sub. masc. Ce qui survient de fascheux, de desagreable lorsqu'on est en disposition de se resjoüir. Comme il estoit à la campagne à se divertir avec ses amis, il apprit la perte de son procés, & ce fut un grand rabat-joye pour luy & toute la compagnie. Il est fam. & renferme tousjours quelque sorte de plaisanterie maligne.

En parlant d'Un homme triste, & ennemi de la joye des autres, on dit, que C'est un rabat-joye.

RABBATTRE. verbe act. Diminuer, retrancher de la valeur d'une chose, & du prix qu'on en demande. Il faut rabbattre beaucoup du prix que vous demandez. combien en voulez-vous rabbattre. un Marchand qui vend sa marchandise sans en rien rabbattre. il n'en rabbattroit pas un sol.

En parlant d'Un homme qui ne veut entrer dans aucun temperament dans une affaire, on dit, que C'est un homme qui ne veut jamais rien rabbattre. Et lors qu'une personne a fait quelque chose qui donne lieu de l'estimer moins : on dit, qu'On en rabbat beaucoup. Il est fam.

On dit aussi dans le style familier & dans la mesme acception, J'en rabbats quinze.

En termes de pratique, on dit, Rabbattre un defaut, Lorsque le Juge à l'Audience revoque le defaut qu'il avoit donné contre une des parties, faute d'avoir comparu. Il se presenta à l'Audience, & fit rabbattre le defaut qui avoit esté obtenu contre luy.

On dit, Rabbattre un coup, pour dire, Le