100%.png

Dictionnaire historique, géographique et biographique de Maine-et-Loire/Bucher (Anselme-René)

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bucher (Anselme-René), sieur de Chauvigné et de La Violette, mari d’Anne-Françoise Sixé de Linières, conseiller du roi, maître particulier des eaux et forêts d’Anjou en 1760, fut nommé maire d’Angers le 1er juillet 1781 pour deux ans et continué jusqu’en 1785. C’est sous son mairat que furent restituées au maire les fonctions de lieutenant général de police. On lui doit la levée Besnardière construite, la promenade de la Turcie des Capucins établie, la place St-Maurille agrandie de tout le cimetière de St-Pierre, le lit de la Maine débarrassé de rocs dangereux, la voie neuve des Treilles élargie, une machine hydraulique installée pour le service de la fontaine Piedboulet, et un plan général d’Angers dressé avec l’indication des alignements qui devaient être définitifs et des travaux d’embellissement projetés. — Son écusson portait pour armoiries : d’or au bucher au naturel enflammé de gueules, au chef de même, chargé d’une étoile d’argent ; — son jeton a pour devise : Assiduis consiliis. Arch. mun. BB 131-135. — Mss. 919, fol. 261 v°.