Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Andreæ

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 32).
◄  André
Andriague  ►

Andreæ (Jean-Valentin), luthérien, né dans le duché de Wurtemberg en 1596, mort en 1654. Ses connaissances confuses, son activité mal réglée, les mystérieuses allusions qui se remarquent dans ses premiers ouvrages, Vont fait regarder comme le fondateur du fameux ordre des Rose-Croix. Plusieurs écrivains allemands lui attribuent au moins la réorganisation de cet ordre secret, affilié depuis à celui des FrancsMaçons, qui révèrent encore la mémoire d’Andreæ. — Ses ouvrages, au nombre de cent, prêchent généralement la nécessité des sociétés secrètes, surtout la République Clirislianopolitaine, la Tour de Babel, le Chaos des jugements portés sur la fraternité de la Rose-Croix, l’idée d’une société chrétienne, la Réforme générale du monde, et les Noces chimiques de Chrétien Rosencreutz. — On attribue, à Andreæ des voyages merveilleux, une existence pleine de mystère, et des prodiges qu’on à copiés récemment en grande partie dans la peinturé qu’on nous a faite des tours de passe-passe de Cagliostro.