Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Desbordes

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 205-206).
Descartes  ►

Desbordes, valet de chambre du duc de Lorraine Charles IV. Ce valet fut accusé, en 1628, d’avoir avancé la mort de la princesse Christine, mère du duc, et causé diverses maladies que les médecins attribuaient à des maléfices. Charles IV avait conçu de violents soupçons contre Desbordes, depuis une partie de chasse où il avait servi un grand dîner au duc, sans autres préparatifs qu’une petite boîte à trois étages, dans laquelle se trouvait un repas exquis. C’était peutêtre un autoclave. Dans une autre occasion, il s’était permis de ranimer trois pendus (car il faisait toujours tout par trois) qui, depuis trois jours, étaient attachés à trois gibets ; et il leur avait ordonné de rendre hommage au duc, après quoi il les avait renvoyés à leurs potences. On vérifia encore qu’il avait ordonné aux personnages d’une tapisserie de s’en détacher et de venir danser dans le salon… Charles IV, effrayé de ces prodiges, voulut qu’on informât contre Desbordes. On lui fit son procès et il fut condamné au feu[1] ; mais soyez assuré qu’il y avait à la charge de cet homme autre chose que des tours-de gibecière et des tours de passe-passe.

 
Desbordes
Desbordes.


  1. M. Salgues, Des erreurs et des préjugés, et M. Jules Garinet, Histoire de la magie en France, p. 204.