Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Domitien

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 219).
◄  Dominique
Domovoï  ►

Domitien. Un jour qu’il donnait un festin aux sénateurs de Rome, à l’occasion de son triomphe sur les Daces, Domitien, qui avait de singuliers caprices, les fit entrer dans une salle qu’il avait fait tendre en noir, et qui était éclairée par des lampes sépulcrales. Chaque convive se trouva placé vis-à-vis d’un cercueil, sur lequel il vit son nom écrit… Une troupe d’enfants barbouillés de noir représentait une danse des ombres infernales. La danse finie, ils se dispersèrent, chacun auprès du convive qu’il devait servir. Les mets furent les mêmes que ceux que l’on offrait aux morts dans les cérémonies funèbres. Un morne silence régnait dans cette assemblée. Domitien parlait seul ; il ne racontait que des histoires sanglantes et n’entretenait les sénateurs que de mort. Les convives sortirent enfin de la salle du festin et furent accompagnés chacun à leur maison par des hommes vêtus de noir, armés et silencieux. — À peine respiraient-ils, que l’empereur les fit redemander ; mais c’était pour leur donner la vaisselle qu’on avait servie devant eux et à chacun celui de ces petits esclaves qui les avaient servis. C’était bien là un plaisir de tyran.