Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Herbe de coq

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri Plon (p. 333).

Herbe de coq. Les habitants de Panama vantent beaucoup une herbe qu’ils appellent herbe de coq, et dont ils prétendent que l’application est capable de guérir sur-le-champ un poulet à qui l’on aurait coupé la tête, en respectant une seule vertèbre du cou. Des voyageurs sollicitèrent en vain ceux qui faisaient ce récit de leur montrer l’herbe ; ils ne purent l’obtenir, quoiqu’on leur assurât qu’elle était commune : d’où l’on doit conclure que ce n’est qu’un conte populaire [1].

  1. La Harpe, Histoire abrégée des voyages.