Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Rhône

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 581).
◄  Rhombus
Rhotomago  ►

Rhône. Ce fleuve est honoré de quelques petits contes. De temps immémorial, quand les glaciers se fondent, on voit le diable descendre le Rhône à la nage, une épée nue d’une main, un globe d’or de l’autre. Alors il est en homme. D’autres fois il le descend travesti en femme sur un radeau grossier. Il s’arrêta un jour devant la ville de Martigny, et cria en patois : Aïgou, haoüssou ! (Fleuve, soulève-toi !) Aussitôt le Rhône obéit en franchissant ses rives, et détruisit une partie de la ville qui est encore en ruines.

On croit, dans l’Oberland (Suisse), que le fracas qu’on entend dans le glacier de la Fourche qui produit le Rhin est l’effet des cris et des gémissements des âmes qui ont mal vécu sur

 
Ill dict infernal p0597 Rhone.jpg
 
la terre et qui sont condamnées là à travailler dans les glaces souterraines, pour alimenter sans relâche le cours violent du fleuve.