Dictionnaire infernal/6e éd., 1863/Rome

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Henri Plon (p. 584).

Rome, siège et domaine de l’Église, à qui Notre-Seigneur a dit que « les puissances de l’enfer ne prévaudront jamais contre elle ». Satan et ceux qu’il entraîne savent bien que Rome et tous ses monuments appartiennent au Pape ; que Constantin, se sentant amoindri en face du seul pouvoir incontestablement divin, céda Rome et ses États au Saint-Siège et se fit une autre capitale ; que Charlemagne confirma et agrandit cette donation ; que tous ceux qui ont honoré ou défendu l’Église Romaine ont été bénis et ont prospéré ; que, depuis saint Pierre jusqu’à nos jours, par la violence ou par les sophismes, tous ceux qui ont attaqué le Pape, ou dans sa personne, ou dans son pouvoir, ou dans son domaine, ont subi les coups de la justice divine. Mais Satan, le père des hérésies, des schismes et des désertions, ne désarme pas.