Dictionnaire national et anecdotique par M. De l’Épithète/LISTE CIVILE

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politicopolis (pp. 105-106).
◄  LIBERTÉ

LISTE CIVILE : cette expression nous vient de l’Anglois, peuple qui administre lui-même ses finances, & feroit la plus haute sottise de les confier à des mains ministérielles qui, à la dette nationale, déjà d’un rayon de chiffre assez honnête, ajouteroient encore celle de leur maître & les leurs, car les ministres ne s’oublient jamais. Liste civile donc, chez les anglois, désigne la somme qu’ils allouent au monarque pour l’entretien de sa maison.

Comme nous allons devenir aussi les administrateurs de nos finances, & qu’il est instant que nous les devenions pour n’avoir pas un rayon pareil à celui de nos freres les Anglois, les représentans de la nation ont assigné au roi 20 millions pour sa liste civile. Louis XVI, le bon roi Louis XVI a trouvé la somme trop forte. Dans les circonstances présentes, a dit ce prince digne de régner sur une nation libre, je n’ai d’autre désir que celui de voir mes peuples soulagés. Il n’en a pas été ainsi des innombrables commensaux de Sa Majesté, ils ont crié à la pénurie, ce n’a été qu’une voix. On a assuré même, ce que je n’assure pourtant pas, que MM. du vol avoient fait à ce sujet un mémoire rempli d’observations aussi judicieuses qu’économiques, & que le rédacteur de cet écrit étoit M. l’abbé … précepteur de la Vénerie.